L’entretien professionnel au service de l’engagement des collaborateurs

L’entretien professionnel est un outil important qui régit l’engagement des collaborateurs dans divers domaines de l’entreprise dans lesquelles ils exercent. Elle est également une pièce maîtresse dans le dispositif de la formation professionnelle. À l’exception de l’entretien d’évaluation, les autres entretiens existant au sein de l’entreprise peuvent être substitués par l’entretien professionnel, y compris l’entretien d’embauche qui présente pourtant un caractère particulier.

Les contours de l’entretien professionnel dans une entreprise

Les différents entretiens professionnels qui existent donnent l’occasion aux salariés d’analyser tous les contours de leur engagement dans l’entreprise, leurs objectifs individuels et d’évoquer les perspectives d’évolution de leur profil de carrière en termes de compétence et d’emploi. L’entretien professionnel obligatoire doit être conduit tous les deux ans à l’attention des collaborateurs. Il se déroule généralement sous forme d’un entretien individuel au cours duquel le salarié passe revu tous les aspects de son parcours professionnel dans l’entreprise.

Tous les six mois ensuite, il sera organisé au sein de l’entreprise un état des lieux pour savoir si le salarié a reçu au moins une action de formation, s’il a acquis des éléments de certification du genre à travers la formation en termes de DIF ou au travers d’une validation des Acquis de son Expérience (VAE). Il sera enfin question lors de cette évaluation savoir si pendant cette période le salarié a bénéficié d’une évolution au niveau de son salaire ou à celui de son parcours professionnel.  Lorsque le salarié ne bénéficie ni de l’entretien à six mois, ni de deux critères évoqués plus haut, cela doit être compensé par un « abondement correctif » à hauteur de 100 heures sur son CPF (Compte Personnel de Formation).

Le modèle d’entretien professionnel d’entreprise présente d’importants avantages

À la différence d’un entretien annuel trop court pour la cause, l’entretien professionnel donne suffisamment de marge pour retenir des talents et mettre en place des mesures appropriées. Elles vont essentiellement consisté à augmenter l’engagement des salariés, et entretien peut donner lieu à l’installation d’un environnement de travail plus flexible, avec les possibilités d’évolutions de carrières verticales ou horizontales. Le manager dans ce type d’entretien retrouve sa position centre au sein du dispositif de repérage et de gestions des compétences utiles à l’entreprise. En dissociant les entretiens professionnels et d’évaluation, le législateur a tenu à garder le manager dans son rôle primordial de coach et de développeur des compétences professionnelles des collaborateurs et plus seulement sur leurs compétences. Cet entretien n’exclut pas cependant un entretien annuel d’évaluation qui permettra d’encadrer et de réorienter le collaborateur au besoin. Avec la pratique et la régularité, il devient aisé pour les collaborateurs de savoir comment préparer un entretien. C’est donc un exercice qui devient plaisant et où le collaborateur y voit également un moyen d’évolution de son profil de carrière et de son développement personnel. C’est en définitive toutes les composantes de l’entreprise qui y trouvent leur compte, permettant une meilleure fluidité du travail, le respect des tâches et rôles de chacun, l’utilisation plus judicieuse des compétences conformément aux emplois.

Guide d’utilisation et support de l’entretien professionnel

L’entretien professionnel est la rencontre entre un employeur et son collaborateur sur des sujets concernant les perspectives d’évolution des activités de l’entreprise, en rapport avec les objectifs individuels du salarié. Il fait également ressortir l’adéquation entre qualification et emploi afin de permettre au salarié d’établir son projet professionnel et éventuellement d’opter pour une mobilité interne ou externe.

Les caractéristiques de l’entretien professionnel obligatoire

L’entretien professionnel doit obligatoirement avoir lieu tous les deux ans. Il est différent de l’entretien d’embauche qui se fait lors du recrutement du salarié et de l’entretien annuel d’évaluation qui a pour but de réaliser le bilan de la performance du salarié.  Au terme de cet entretien, le manager a une meilleure appréciation sur les qualifications, les besoins en formation, les compétences, l’évolution et la situation professionnelle du salarié. Cet entretien sera également présenté au salarié de retour d’un congé, quel qu’il soit, d’une période de mobilité, d’un mandat syndical ou d’un arrêt longue maladie. Cet entretien individuel doit se présenter sous forme d’un document spécifique et doit être programmé pendant le temps du travail. Ainsi, il sera plus utile et plus efficace, d’où la nécessité de savoir comment préparer un entretien professionnel et éventuellement d’en détenir un guide.

Comment préparer un entretien professionnel ?

Il n’y a pas de méthode particulière pour conduire un entretien professionnel, mais il convient toutefois de bien l’organiser et le préparer pour qu’il soit efficace. À ce sujet, un bon modèle d’entretien professionnel doit en effet prendre en compte : la prise d’un rendez-vous, avec une marge de temps suffisante pour le déroulement, la collecte des informations sur le statut du salarié, ses compétences, les différentes observations par rapport à son emploi, ses formations, son DIF ou éventuellement son CPF. Il faudra après transmettre au collaborateur une série de documents pour qu’il puisse également préparer son entretien. Il pourra ainsi fournir des éléments sur sa formation professionnelle et certification, sur sa progression salariale et professionnelle et même se projeter sur l’avenir.

De la conduite d’un entretien professionnel dépendent les résultats qui suivront

L’entreprise peut déléguer pour cela un salarié des ressources humaines, un maître d’apprentissage, un supérieur hiérarchique, un tuteur… Pour que le guide d’entretien professionnel soit bien mené, les entreprises se doivent de former le personnel susceptible de le conduire. Une formation qui sera notamment basée sur la distinction entre « entretien professionnel » et « entretien annuel d’évaluation », les objectifs et contenus de l’entretien professionnel, les dispositifs de formation et d’orientation en vigueur, pouvant permettre au salarié de s’y appuyer pour développer ses compétences. L’employeur et son salarié peuvent pendant ce moment faire l’état de la situation et des activités, aborder le point sur les formations, d’autres actions à mener et les moyens de les mettre en œuvre. C’est aussi le moyen de revenir sur les entretiens annuels qui peuvent constituer des sources d’informations sur lesquelles se baser pour déterminer les actions futures. Ils pourront enfin rappeler les informations et modalités de la formation professionnelle en relation avec les priorités de l’entreprise tout comme avec celles du salarié. Un examen final du support sera mené pour une meilleure visibilité des actions souhaitées ou envisagées.