La différence entre entretien professionnel et entretien annuel

Les entretiens annuels font partie des pratiques courantes dans les entreprises, pendant lesquelles, les salariés se voient mener des entretiens individuels pour clarifier leurs missions. C’est aussi l’occasion pour l’employeur d’avoir des retours professionnels de performance des salariés et d’envisager grâce à ce bilan, des perspectives pour l’année à venir. Depuis 2003, avec l’accord National Interprofessionnel (ANI), l’employeur doit désormais proposer au moins tous les deux ans aux salariés un entretien professionnel. Lumière sur ces rendez-vous professionnels nécessaires.

Entretien professionnel et entretien annuel : Deux principes différents

L’entretien annuel d’évaluation est mené sur tous les salariés ayant passé un entretien d’embauche. C’est un rendez-vous auquel sont conviés ceux-ci chaque année. Pour l’entreprise, c’est l’occasion de clarifier la situation de chaque collaborateur, de les motiver et de préparer les évolutions en termes de promotion et d’augmentation salariale. Le salarié quant à lui a l’occasion de savoir ce que l’entreprise attend de lui, d’entendre l’avis l’appréciation de son supérieur et d’envisager les moyens pour améliorer son rendement. Ce type d’entretien est focalisé sur les objectifs à court terme (1 an).

L’entretien professionnel obligatoire par contre a lieu tous les deux ans, pour des salariés ayant au moins deux années d’expérience dans l’entreprise. Lors de cet entretien, le salarié met en avant ses objectifs individuels en évoquant son projet professionnel en conformité avec les besoins de l’entreprise. Au regard des compétences et des qualifications du salarié, l’employeur peut activer le dispositif formations. Les objectifs de ce type d’entretien sont généralement axés sur le long terme.

Comment préparer les deux entretiens et les mener ?

Préparer ces entretiens est indispensable, afin qu’ils soient plus riches et plus précis, pour une meilleure exploitation. Même si ces deux entretiens sont menés dans une même organisation, il est conseillé de ne pas les tenir au même moment, car leur objectif est différent. En effet, pour un entretien annuel, le salarié doit bien définir son travail, les résultats obtenus, afin de les présenter pendant l’entretien, tandis que pour un entretien professionnel, il mettra plus l’accent sur le volet formation et sur ses besoins en adéquation avec les besoins de l’entreprise.

Le manager quant à lui également aura une approche différente en fonction du type d’entretien. Pour ceux qui tiennent à le mener au même moment, ils devront avoir une première partie qui sera consacrée à l’emploi, aux résultats et à la performance du salarié et une autre consacrée à ses attentes professionnelles et notamment ses besoins en formations professionnelles, mais dans le respect chacun de sa périodicité.

L’état des lieux tous les six ans qui passe en revue les entretiens professionnels pour vérifier l’état de progression du salarié, de ses formations, certification, VAE, DIF, peut éventuellement s’inspirer aussi des entretiens annuels obligatoires. La somme de ces bilans permettra notamment de mieux justifier un éventuel correctif à apporter au CPF du salarié en cas de non-respect d’un certain nombre de dispositifs d’évolution professionnel de ce dernier. Une mesure qui peut d’ailleurs ouvrir également la voie à des pénalités financières.